Parcours pédagogique et éducatif

2. Notions de base et émotions

Connaitre son schéma corporel (pour l’usage de cet outil, le schéma corporel de ceux-celles de l’autre sexe n’est pas la préoccupation du moment). Toujours utiliser un schéma en ENTIER, de LA TÊTE AUX PIEDS

1.

Suggestion1

Suggestion 1

Travail devant le miroir en tenue légère et près du corps (caleçon ou short). Se regarder, toucher/identifier les parties non-intimes. Sur un grand papier, dessiner son contour du corps, sa silhouette. Sur une silhouette

« générique ». Sur une poupée sexuée.

 2.

Nommer et faire nommer des parties intimes sur la silhouette générique ou sur sa silhouette : sexe, pénis, testicules, poils, torse, tétons, vulve, lèvres, clitoris, vagin (il faut dessiner le « dedans » de la fille/femme et/ ou le voir sur la poupée sexuée).

3.

Identifier les surfaces et parties du corps « à sensations particulières ou excitation » en lien avec le schéma corporel qui semble le plus pertinent.

4.

Retour vers le miroir, habillé en tenue légère, pour faire le lien entre les parties de son propre corps et les émotions qu’on peut ressentir.

Se servir des silhouettes de ce guide en annexe (ou d’images disponibles dans les outils cités en annexe) pour rendre explicite le lien entre « caresser ou frotter son sexe » et le vocabulaire de « masturbation ».

 5.

Suggestion2

Suggestion 2

Se servir d’émoticônes, pictogrammes, dessins ou images d’émotions – agréable, désagréable, troublant, interdit, etc

Éviter des images pornographiques qui peuvent donner une image faussée de la taille du sexe, la quantité d’éjaculat ou de l’intensité de l’orgasme.

 6. 

Associer les émoticônes ou pictogrammes sur les émotions agréables qu’on devrait ressentir. Laisser la personne associer les émotions qui lui semblent pertinentes.