Introduction

Se masturber c’est caresser, frotter ou toucher son propre sexe afin d’atteindre un plaisir sexuel, voir l’orgasme ou l’éjaculation.
Se masturber n’est pas se faire caresser par quelqu’un d’autre.

Un certain nombre de personnes avec autisme et/ou avec déficience intellectuelle ou troubles cognitifs n’arrivent pas à se masturber de façon efficiente (pas d’accès à l’orgasme ou même au plaisir) et ont souvent des pratiques automutilantes (objets inappropriés, gestes agressifs, blessures).

Cette incompétence peut se traduire également par des comportements inappropriés, voire violents vis à vis de l’entourage. Notre expérience nous a confrontés à quelques décès suite à des automutilations sexuelles.

La vidéo explicite à télécharger en fin de programme de formation ne se veut pas être «l’outil» mais un outil supplémentaire quand toutes les aides avec explications, pictogrammes, dessins, images, n’ont pas encore apporté les apprentissages souhaités. Il ne doit pas dédouaner les accompagnants d’une démarche de soutien, d’évaluation et de validation.

Il y a toutes sortes de façons de caresser son sexe. Nous avons cherché, ici, à proposer des notions de bases, un regard explicite mais non-exhaustif sur les multiples manières qu’une personne (fille ou garçon, femme ou homme), seule, peut trouver du plaisir et de la jouissance.

homme se masturbant copie.jpg
femme qui se masturbe.jpg